panthere alliance nationale kajyn

Sport, Santé, Bien-être et Sécurité pour tous

Le contenu de cette page est obsolète.
Une nouvelle version est consultable sur
http://paris.kajyn.com/art-martial/taekwondo

[ TAE ] Taekwondo dans la Première école de Paris
avec Goma Kamba : champion de France et entraineur de l'équipe de Paris

  • Description
  • Vidéos
  • Horaires et tarifs

[ paragraphe en cours de rédaction ]

Le taekwondo est un art martial d'origine coréenne, dont le nom peut se traduire par La voie du pied et du poing (tae, frapper du pied - kwon, frapper du poing - do, voie, l'esprit). Le pratiquant de taekwondo est appelé un taekwondoïste ou taekwondoka. Le fondateur et principal promoteur du taekwondo est le Général Choi Hong-hi. Comme beaucoup d'arts martiaux, le taekwondo s'appuie sur une tradition très ancienne, et existait bien avant le Moyen Âge en Corée, à travers de nombreuses écoles, sous le nom de Subak, Subakhi, Subyok, Taekkyeon, Bikaksul, Subyokta et Kweonbeop. Le taekwondo est officiellement né le 11 avril 1955, après un long travail de développement et d'unification des différentes écoles d'arts martiaux coréennes. C'est donc à la fois le fruit d'une longue tradition martiale et le fruit du travail d'un homme, le général Choi Hong-hi , qui présida la réunion de 1955. Ce dernier commence en effet sa pratique du taekyon, un très ancien art martial coréen basé sur des techniques de jambes très complètes pendant sa jeunesse. Après la création officielle du taekwondo, le 11 avril 1955, des équipes de démonstration furent constituées. Composées des meilleurs représentants de cet art martial nouveau, elles avaient pour objet d’effectuer des tournées dans le monde entier afin de faire connaître le taekwondo. Les noms des membres de l’équipe de démonstration d’alors sont depuis rentrés dans la légende : Han Cha Kyo (VIe dan à l’époque), Kim Jun Kun (Ve dan), Kwon Jai Hwa (Ve dan) et Park Jong Soo (Ve dan). Il est inutile de souligner que le taekwondo européen ne serait rien sans ces hommes qui ont voué leur vie tout entière à cet art martial. Le taekwondo fut alors reconnu comme l’art martial national de la Corée. En 1973, le Général Choi est contraint à l'exil suite à son intention de faire une démonstration en corée du nord. Afin de ne pas perdre le taekwondo, et avec l’accord des pays membres de l’ITF, le général Choi déplaça le siège de l’ITF à Toronto, au Canada, d’où il espérait pouvoir diffuser plus aisément le taekwondo dans les pays de l’Est. Le gouvernement de Corée du Sud, qui ne voulait pas, lui non plus, perdre le taekwondo, qui était devenu un extraordinaire outil de propagande pour le pays, créa la WTF (World Taekwondo Federation ou Fédération Mondiale de Taekwondo) en 1973. Après un remaniement total des techniques, ce nouvel art martial, totalement différent du taekwondo créé par le général Choi, commença à se répandre dans de nombreux pays. Bénéficiant de l’appui du gouvernement, cet art martial put se développer très rapidement, surtout dans les pays de l’Ouest. Dès lors, les deux taekwondos cohabitent plus ou moins pacifiquement. Le maintien d'un seul nom pour désigner ces deux disciplines est à la base de nombreuses confusions, ces deux arts martiaux étant très différents dans les faits. Si le taekwondo du général Choi a poursuivi son évolution scientifique, celui de la WTF a pris une tout autre direction, celle de l'olympisme. C’est ainsi qu’il fut reconnu sport olympique il y a quelques années.

Le Taekwondo est né en Corée il y a plus de vingt siècles. Il ne portait pas encore son nom actuel, mais les coréens de l’époque ont développé différents arts martiaux de combat, à mains nues et avec armes. On a retrouvé des peintures murales et des fresques de la dynastie Koguryo (de 427 à 3 avant notre ère) représentant des combattants à mains nues pratiquant des techniques similaires au Taekwondo contemporain. Les dynasties de l’époque étudièrent tout particulièrement les techniques de poings et de pieds qui permettaient aux guerriers de combattre à mains nues. La première forme s’appelait Soobak puis Kwon-Bup et encore Tae-Kyon. Ces pratiques martiales continuèrent de se développer à travers les siècles jusqu’à l’annexion de la Corée par le Japon en 1911. Les japonais interdirent aussitôt la pratique des formes martiales traditionnelles coréennes pour les remplacer par le karaté. Le Taekwondo faillit alors disparaître, mais certains maîtres coréens continuèrent secrètement à s’entraîner, préservant ainsi l’héritage millénaire et le savoir martial du pays, et ils incorporèrent aussi des éléments et des techniques purement japonaises. Le Taekwondo est donc un art martial de synthèse, qui a puisé dans ses racines ancestrales et qui a intégré le meilleur d’autres arts martiaux pour s’enrichir et gagner en efficacité. La Korean Taekwon-do Association (KTA) fut fondée à Séoul en 1961, puis rebaptisée World Taekwondo Federation (WTF), en 1973. Les noms des différentes écoles furent remplacés par des chiffres, respectivement de 1 à 9 : Songmookwan, Hanmookwan, Changmookwan, Moodukkwan, Odokwan, Kangdukwan, Jungdokwan, Jidokwan, Chungdokwan. Des formes de combat libre se pratiquent soit sans protection mais avec un total contrôle des attaques, soit avec des protections (casque, protège dents, plastron, gants, protège-tibias), dans quel cas les combats s’effectuent aux points et au K.O. Le Tae Kwon Do est devenu sport olympique en 1980.

Professeur : Goma Kamba

Goma Kamba professeur de Taekwondo au Kajyn

D'origine coréenne, le taekwondo ou "voie du pied et du poing" est un art martial de synthèse qui a intégré le meilleur d’autres arts martiaux. Sport olympique depuis 1980, le taekwondo est surtout réputé pour les techniques efficaces et spectaculaires de coups de pieds volants que le pratiquant éxécute à l'occasion de combats libres, de formes, de cassage ou de technique spéciales.

  • Brevet d'Etat Educateur Sportif
  • Ceinture noire 3eme dan
  • Champion de France, le 6 mars 2004 à Lyon en National 2
  • 2ème à l’Open International de Londres le 13 juillet 2003
  • 4ème au championnat de France 2002 National 1
  • 4ème au championnat de France 2001 National 1
  • 3ème au championnat de France National 2, 5mars 2000
  • Championnats des Hauts de Seine en 1999 et 2000
  • Championnat de Paris en 1997
  • Professeur assistant de Mr Ouzy Stanzmann Entraineur national Club Cercle Maillot Paris

Actualités spécifiques au Taekwondo du Kajyn

Section enfants et ados [ TAE816 ]

Taekwondo pour les enfants et adolescents de 8 à 16 ans

Section adulte [ TAE ]

Taekwondo pour les adultes à partir de 16 ans

Pour pratiquer vous avez besoin :

  • d'une cotisation prioritaire ou d'un Pack
  • d'une adhésion annuelle au club valable du 31 août au 31 août
  • d'une licence-assurance annuelle valable du 31 août au 31 août
  • d'un certificat médical de non contre indication à la pratique du sport

Horaires et tarifs | Offres | Inscription

Autres documents